[citation] Prendre sa vie en main maintenant

Le meilleur moment pour planter un arbre c’était il y a 20 ans. Le deuxième meilleur moment c’est maintenant.

Proverbe Chinois

 

Inexorablement le temps suit son cours, et nous devons faire des choix à chaque seconde pour déterminer avec quoi nous allons la remplir. La société donne des lignes directrices afin de faciliter cette prise de décision, dans un intérêt commun. Cependant, ceci laisse peu de place à chacun pour se poser un instant et se demander ce que nous voulons vraiment.

On vit souvent avec des « regrets » de ne pas avoir fait ci ou ça, et on se dit qu’ « un jour, peut-être je le ferai » … Parfois aussi on hésite à faire quelque chose, par peur de ce qu’on va ressentir, de ce que les autres vont en penser, penser de nous. Bien souvent, quand on se lance, finalement, tout ce dont on avait peur ne se réalise pas, et on se dit « finalement, j’aurais du le faire plus tôt« , et même à cet instant on regrette de ne pas l’avoir fait plus tôt parce qu’après l’avoir fait on se rend compte des nouvelles possibilités et opportunités.

Petit exercice du jour : choisissez une chose que vous repoussez de faire depuis des mois voire des années. Maintenant, imaginez que vous l’avez fait au moment où vous le vouliez. Ça a été fait. Quelles sont les réelles conséquences aujourd’hui ? Comment vous sentez-vous ? — Maintenant que vous êtes dans cet état d’esprit, comment vous sentez-vous d’avoir réaliser cette action ? Revenons alors dans le présent où vous n’avez pas encore fait cette action : ne voulez-vous pas retrouver cette sensation d’il y a quelques instants ? Si oui (et je suis sûr que la réponse est oui 😉 ), alors allez-y, lancez-vous !

C’est pourquoi il faut écouter son cœur et faire ce qu’il nous dit, et ne plus attendre. Bien souvent, ce qui nous retient c’est le soi-disant regard des autres et de la société, mais finalement, chacun ne se concentre que sur lui-même. Vivez votre vie, la votre, pas celle des autres. Vous vivrez plus heureux et inspirerez votre entourage à vivre eux aussi leur vie propre.

[citation] Savoir lâcher prise et faire confiance à la vie

S’il n’y a pas de solution c’est qu’il n’y a pas de problème.

Jacques Rouxel

 

Parfois, il arrive que la vie nous propose des problèmes, pour lesquels on a beau chercher et les retourner dans tous les sens, on ne trouve pas de solution. Il se peut que la solution se trouve sur un autre niveau, comme le disait Einstein, mais parfois, il faut se rendre à l’évidence, il n’y a pas de solution. Dans quel cas est-ce que ça arrive ? Quand c’est un événement sur lequel on n’a pas prise, comme par exemple un décès, un accident, une perte d’emploi, etc.

Le plus important dans ces cas là est de procéder par les étapes suivantes :

1. Vivre pleinement l’émotion que l’événement suscite en nous, et y mettre de la conscience ; ceci permet de ressentir tous les aspects de l’événement et de comprendre en quoi il nous touche ;

2. Se rendre compte que l’on ne peut rien y faire, c’est un événement sans solution ; c’est peut-être le point le plus difficile ;

3. Accepter/embrasser cet événement pour ce qu’il est et l’intégrer à son parcours de vie, sans en nier les conséquences et les émotions, et ne plus y accorder d’énergie, c’est devenu un fait du passé.

 

Bien souvent, ce genre de « problème » nous amène à changer des choses dans notre vie, comme notre attitude, prendre le temps de se relaxer, changer ses priorités de vie, changer sa manière de communiquer avec soi et avec les autres, prendre soin de sa santé, etc. On se rend compte finalement plus tard que cet événement qui nous a touché est devenu en fin de compte un élément bénéfique déterminant de notre présent. Il arrive même qu’avec le temps on puisse avoir de la gratitude pour ce « problème ». Tout ça est possible seulement à la condition de savoir reconnaître qu’il n’y a pas de solution, et donc ne pas dépenser de l’énergie inutilement, mais plutôt de s’en servir comme un tremplin pour se construire une vie inspirante, pour soi, pour les autres !

Sachez lâcher prise sur les événements pour lesquels vous ne pouvez rien faire, et servez-vous en pour trouver l’énergie de changer ce sur quoi vous pouvez agir 😉

[citation] Apprécier le cadeau qu’est la vie

En te levant le matin, rappelle-toi combien est précieux le privilège de vivre, de respirer, d’être heureux

Marc Aurèle

Bien souvent, dans notre société actuelle dans laquelle tout va si vite, dans laquelle il faut être performant et ne pas « perdre » de temps, dans laquelle on veut nous faire croire que l’on ne peut pas être heureux si l’on n’a pas acheté le dernier gadget à la mode, ou si l’on n’a pas plein de crédits pour acheter la dernière voiture pour la ranger dans la plus grosse maison ; on oublie de se reconnecter au présent et démarrer chaque journée en la prenant comme un cadeau de la vie.

En vous réveillant chaque matin, prenez le temps avant d’ouvrir les yeux de respirer profondément avec le ventre, tout en mettant un sourire sur votre visage. Prenez 1 ou 2 minutes pour vous rappeler de 3 belles choses qui vous ont touché et/motivé la veille (une belle réussite, l’accomplissement d’un challenge, une rencontre, une belle musique, avoir profiter d’un rayon de soleil …).

 Prenez aussi 1 ou 2 minutes pour réaliser la chance que vous avez d’être à votre place. Dans un lit confortable (si ce n’est pas le cas changez en !), dans un abri sec et chaud, avec tout le confort. Ce genre de situation n’est pas donné à tout le monde. Soyez reconnaissant et ayez de la gratitude d’avoir tout ce confort, et poussez cette gratitude envers les personnes qui œuvrent chaque jour pour ça : celles et ceux qui permettent d’avoir de l’eau potable, de l’électricité, du gaz, qui fabriquent des vêtements, qui produisent de la musique …

Nous vivons dans un monde d’abondance comme jamais auparavant ! Louis XIV avait beau être roi de France, il était loin d’avoir tout notre confort et notre qualité de vie. Sachons reconnaître cet état de fait, prenons le temps de respirer profondément, mettons un sourire sur notre visage, et soyons heureux de notre situation. La vie est belle si nous décidons de voir les choses pour ce qu’elles sont et si nous avons de la gratitude pour ce que nous avons.

Posez l’intention de faire chaque matin cet exercice de quelques minutes, et porter tout au long la journée votre attention sur les détails de la vie qui font que vous avez de la gratitude et que vous pouvez être heureux !

[citation] L’emprise des croyances limitantes

Je ne sais pas ce qui est possible ou non, alors j’agis comme si tout était possible

David Laroche

 

On a bien souvent ancrées en nous des croyances limitantes qui ont été construites au fil de notre vie. Elle sont venues à la suite d’échecs, mais surtout de la société, par nos amis, notre famille, notre entourage, qui nous ont transmis leurs propres croyances limitantes. Les phrases du type « tu n’y arriveras jamais, personne n’y est jamais arrivé », « c’est de la folie » ne sont au final que l’expression de leur propres peurs et croyances limitantes. C’est leur perception à eux, pas la notre.

Nos choix ne doivent pas être dictés par l’extérieur, mais pris en conscience en accord avec nous-même. Quand l’objectif et son pourquoi sont clairs, la motivation vient d’elle-même et rien ne doit nous arrêter, surtout pas les croyances des autres.

Bien souvent, on part du principe limitant sous la forme de la question « Est-ce que c’est 100% possible ? » pour déterminer si on se lance ou non dans un projet ou une action. Évidemment, la réponse est « non » ! Rien n’est 100% sûr et possible. C’est la source principale de démotivation. L’astuce ici est de se poser la question sous une autre forme qui nous pousse dans une énergie beaucoup plus riche : « Est-ce 100% impossible ? ». Et là, la réponse est bien évidemment « non » ! Donc c’est possible ! Dans cet espace là, lorsqu’on réalise qu’il y a une chance d’y arriver, alors la motivation augmente.

Choisissez bien les questions que vous vous posez, elles peuvent donner soit de la démotivation, de la peine, une énergie pauvre. soit de la motivation, de la joie, de la force, et de l’énergie riche. Cherchez à voir les opportunités dans chaque chose !

[citation] Choisir sa propre réalité

La vie est composée pour 10% par ce qui nous arrive, et pour 90% par comment on y réagit

Charles R. Swindoll

La vie est composée d’une succession de faits ; c’est ce que je définis comme étant la factualité. À partir de là, chacun va construire sa propre réalité, en fonction de ses croyances (qui n’ont aucun lien avec la spiritualité), construites au fil de notre éducation et de nos expériences de vie.

Comme illustration de cette citation, on peut prendre l’histoire des jumeaux. Ce sont deux jeunes garçons — des jumeaux donc — qui ont été battus par leur père. On les retrouve 20 ans plus tard, ayant deux vies très différentes.

  • Le premier est en pleine dépression, seul, sans enfant, avec un emploi alimentaire. Quand on lui demande comment il en est arrivé là, il répond « c’est parce que j’ai été battu par mon père ».
  • Le second a une vie épanouie, avec une femme et des enfants, a un travail qui lui plait. Quand on lui demande comment il en est arrivé là, il donne la même réponse que son frère.

Ce qu’on peut noter c’est que pour le premier la situation a généré une énergie négative qui s’est diffusée autour de lui et l’a entraîné dans une spirale d’échec et de peur. Pour le second, la situation a été la source d’une force et d’une motivation pour casser le schéma et proposer une autre vie à ses enfants et son entourage.

Ceci est une histoire, mais elle illustre bien le propos. Chacun de nous traverse la vie en vivant des événements qui vont nous influencer. Il nous appartient de choisir ce qu’on veut faire de ces événements, qu’ils positifs ou négatifs. Chaque fait en lui-même est neutre par nature, c’est nous qui lui donnons une connotation, soit d’un côté soit de l’autre.

Nous créons à chaque instant notre propre réalité en choisissant d’interpréter la réalité. Tant qu’à choisir, autant prendre une version qui nous donne de la force, du courage, et nous rende heureux !

Soyez les créateurs de votre propre vie en maîtrisant votre propre réalité 🙂

[citation] Définir ce qu’on veut vraiment

Vous ne trouverez jamais ce que vous ne cherchez pas.

Confucius

 

Être passif est le seul moyen d’être sûr que rien ne change. Si vous voulez plus dans votre vie, peu importe dans quels domaines de vie, il vous faut être actif, et définir ce que vous voulez — ce que vous voulez vraiment. Pour cela, il faut prendre le temps d’être vrai avec soi-même et de se poser les questions sur ce qu’on veut pour chaque domaine de vie, et définir ce qui nous est important et ce qu’on veut atteindre. Il faut prendre le temps de l’imaginer, de se projeter et de vivre les sensations et émotions de nos objectifs. L’idéal est de se donner une date de réalisation, qui soit raisonnable et atteignable. Il est à noter que tout est atteignable !

La magie de cet exercice est qu’une fois que l’on est au clair avec ses désirs et que leur définition est claire, la partie inconsciente de notre cerveau sera en mode recherche pour atteindre ces objectifs. Plus ils seront clairs, plus la recherche sera facilité et efficace. Il reste cependant une chose à faire une fois à cette étape : soyez à l’écoute du présent et de votre environnement. Il ne sert à rien de définir des objectifs si c’est pour passer à côté des opportunités que nous offre la vie. Écoutez votre cœur et vos sensations et émotions, ce sont les meilleurs indicateurs de ce qui se passe. Si le fait de réaliser une action fait peur, il y a de fortes chances pour que ce soit la meilleure chose à faire. Attention cependant à distinguer la vraie peur, dite « peur d’instinct » lorsque notre vie est en danger, de la « peur challenge » qui provient juste du fait que l’on sort de notre zone de confort et qu’on bouscule un peu nos habitudes. Quoi de plus gratifiant que de réaliser cette action avec cette petite peur au ventre, et se dire « yes ! je l’ai fait ! » ? 😉

[citation] Ne pas dépendre de conditions externes

Le changement ne se produira pas si nous comptons sur  les autres, ou si nous attendons « le bon moment ». Nous sommes ceux que nous attendons. Nous sommes nous-même le changement que nous cherchons.

Barack Obama 

 

Bien souvent on a envie de changer (ce qui est déjà un très bon point en soi !), mais on choisit d’utiliser l’excuse de ne pas avoir la bonne personne dans ses relations, que ce n’est pas le bon moment, pour diverses raisons (trop de travail, on attend le début de la semaine ou du mois, voire de l’année, …). On reporte des conditions de changement sur des éléments extérieurs sur lesquels nous n’avons aucun contrôle. C’est la source première de frustration !

Il faut accepter ce que nous ne pouvons contrôler, c’est un fait. Par contre, nous avons en nous toutes les ressources pour avancer vers nos rêves. Il suffit de définir ses priorités, car si un projet est vraiment important, on trouve les ressources (temps, argent, relations) pour s’y consacrer. Si on se cherche des excuses, peut-être que ce n’est pas un projet si important au final.

Rien ne changera si nous ne changeons pas nous-même. Il suffit de se mettre en mouvement pour démarrer le processus 😉

On n’attend pas le changement ou le succès, on le décide !

[citation] La réalité de la vie

La vie n’est, ni simple ni complexe, ni claire ni obscure, ni cohérente ni contradictoire… Elle est ce que la pensée en fait.

Saint- Exupéry

Le concept très important derrière cette citation est qu’il faut bien différencier la factualité de la réalité. À chaque instant se produisent des faits, et rien que des faits — c’est ce qu’on appelle la factualité. Ensuite, à partir de cette factualité chacun construit une réalité, sa propre réalité. Nous sommes maîtres de la réalité dans laquelle nous vivons.