Soulager un mal de tête ou une migraine

Les maux de tête sont populairement banalisés et pour les « traiter » on doit prendre des médicaments et attendre que ça veuille bien passer. Cependant, ces maux sont des signes d’une réalité plus subtile. Les 2 astuces fondamentales dans tous les cas de figure sont : prenez le temps de respirer lentement et profondément, et buvez de l’eau.

Ces maux de tête peuvent provenir de plusieurs sources :

  • La plus probable provient d’une mauvaise posture donnant une « mauvaise » courbe au cou bloquant ainsi la circulation des fluides vers la tête ; ceci entraîne une sur-pression dans la boîte crânienne, appelée mal de tête. Dans ce cas de figure, le plus tôt vous vous apercevez des premiers signes de sur-pression et le plus vite vous corrigez votre posture, le plus vite ce désagrément se dissipera.
  • En second vient se placer le fait d’apporter trop d’énergie au niveau de la tête et du cerveau en particulier. Ceci arrive dans les cas où l’on se concentre  intensément, ce qui fait un fort appel en énergie, qui n’est pas évacuée correctement. Premièrement, lorsque l’on se concentre beaucoup et longtemps, on oublie de s’hydrater, donc commencez par boire. Ensuite, prenez le temps de respirer profondément. Enfin, pour évacuer le surplus d’énergie, collez votre langue contre le palais, et visualisez un flux d’énergie partir de la tête (à l’endroit où se situe la pression) descendre vers les pieds, en passant le long du visage, de la poitrine, du ventre, sur les cuisses, et finalement sortir par la plante des pieds.
  • La troisième source peut être une grande sensibilité à l’énergie externe. Un exemple d’un tel cas réside dans le fait de ressentir un mal de tête à l’approche d’un orage, et sa force augmente à mesure que l’orage se rapproche. En soit, c’est plutôt une bonne nouvelle indiquant votre connexion aux éléments, qu’il ne faut surtout pas perdre et éliminer avec des médicaments ! Dans cette situation, utilisez la technique du paragraphe précédent, pour faire circuler et canaliser l’énergie qui s’accumule en vous (en pensant à bien coller la langue contre le palais).

 

Si après avoir utilisé ces techniques la douleur persiste, consultez un spécialiste, car ça peut être le signe d’un problème « physique », comme par exemple un problème de vue qui entraîne un sur-activité du cerveau (pour compenser par lui-même), ou une tumeur (ce ne sont que 2 exemples parmi d’autres). Un contrôle permet de détecter au plus tôt s’il y a un problème facilitant ainsi son traitement.

Le mal de tête est un signe de notre corps pour nous indiquer quelque chose qu’il nous faut prendre en compte, et ne pas enfouir sous des médicaments. Soyez à l’écoute de votre corps, prenez le temps de le comprendre et d’essayer des techniques pour le soulager naturellement. Nous n’en avons qu’un, prenons-en soin, car c’est notre meilleur allier pour vivre la vie qui nous inspire ! 🙂

[citation] Prendre sa vie en main maintenant

Le meilleur moment pour planter un arbre c’était il y a 20 ans. Le deuxième meilleur moment c’est maintenant.

Proverbe Chinois

 

Inexorablement le temps suit son cours, et nous devons faire des choix à chaque seconde pour déterminer avec quoi nous allons la remplir. La société donne des lignes directrices afin de faciliter cette prise de décision, dans un intérêt commun. Cependant, ceci laisse peu de place à chacun pour se poser un instant et se demander ce que nous voulons vraiment.

On vit souvent avec des « regrets » de ne pas avoir fait ci ou ça, et on se dit qu’ « un jour, peut-être je le ferai » … Parfois aussi on hésite à faire quelque chose, par peur de ce qu’on va ressentir, de ce que les autres vont en penser, penser de nous. Bien souvent, quand on se lance, finalement, tout ce dont on avait peur ne se réalise pas, et on se dit « finalement, j’aurais du le faire plus tôt« , et même à cet instant on regrette de ne pas l’avoir fait plus tôt parce qu’après l’avoir fait on se rend compte des nouvelles possibilités et opportunités.

Petit exercice du jour : choisissez une chose que vous repoussez de faire depuis des mois voire des années. Maintenant, imaginez que vous l’avez fait au moment où vous le vouliez. Ça a été fait. Quelles sont les réelles conséquences aujourd’hui ? Comment vous sentez-vous ? — Maintenant que vous êtes dans cet état d’esprit, comment vous sentez-vous d’avoir réaliser cette action ? Revenons alors dans le présent où vous n’avez pas encore fait cette action : ne voulez-vous pas retrouver cette sensation d’il y a quelques instants ? Si oui (et je suis sûr que la réponse est oui 😉 ), alors allez-y, lancez-vous !

C’est pourquoi il faut écouter son cœur et faire ce qu’il nous dit, et ne plus attendre. Bien souvent, ce qui nous retient c’est le soi-disant regard des autres et de la société, mais finalement, chacun ne se concentre que sur lui-même. Vivez votre vie, la votre, pas celle des autres. Vous vivrez plus heureux et inspirerez votre entourage à vivre eux aussi leur vie propre.